innovation numérique

Le 12ème congrès des villes de France à l’ère de l’innovation numérique

Divers Infos

Les 11 et 12 juillet derniers se tenait le 12ème Congrès des Villes de France à Fontainebleau. Ce congrès est l’occasion de parler de réussite avec un programme axé notamment sur l’innovation numérique, la redynamisation des centres villes, les commerces de proximité, le pouvoir d’achat, et la transition écologique.  On vous explique tout dans ce nouvel article

Le congrès a ouvert le 11 juillet avec une conférence sur l’innovation numérique au service de la transition écologique au sein des villes moyennes durables et intelligentes. Parmi les intervenants sur ce sujet, plusieurs maires, le Président délégué de « Villes de France » Jean-François Debat, Emmanuel François Président de smart Buildings Alliance et Cyril Luneau, Directeur des relations avec les collectivités locales d’Orange.

Le sujet clé de cette conférence était donc de communiquer sur le bâtiment durable et la construction de nouvelles voies de transformation de la société. La cible ? Principalement les villes moyennes.

Smart city, bâtiments durables : le futur des villes moyennes

Christophe Béchu, Ministre de la transition écologique et de la cohésion des Territoire et Caroline Cayeux, Ministre déléguée des collectivités territoriales ont assisté à la conférence et ont pu, plus tard, intervenir au sein d’une table ronde sur l’innovation numérique.

Selon Emmanuel François, « l’humanité a construit et vécu dans des bâtiments non « smart », depuis des millénaires et cela ne l’a pas empêché de traverser les âges et de vivre en harmonie avec son environnement.  Pourquoi aujourd’hui devrions-nous passer à des bâtiments « smart » ? »  Ce à quoi il répond que la population a dû faire face à de nombreux enjeux tels que le réchauffement climatique, et l’augmentation de la population mondiale qui est passée, en 150 ans, de 1 milliard à 8 milliards d’habitant(e)s.

L’importance d’évoluer dans un monde hyper connecté est alors soulevée, il s’agit d’une mutation majeure et inévitable qualifiée de « mutation civilisationnelle ». Les bâtiments n’ont pas réellement évolué et c’est pour ça qu’il faut se diriger vers un nouveau style de bâtiment. Il faut donc savoir croiser data, innovations numériques, et constructions tout en assurant la sécurité de nos données notamment par l’usage de « mini data centers ».

Julia Rodriguez

Tagged