Allergie au pollen

Live Pollen : l’application qui permet de mieux vivre ses allergies

Infos Prévention

La société Lify Air a développé une application hyper-locale pour prévenir des allergies au pollen et faciliter la vie des personnes atteintes. Plusieurs territoires ont déjà adopté Live Pollen et les capteurs optiques capables de mesurer et identifier les particules dans l’air. Explications dans notre nouvel article.

Au quotidien face à leurs crises, les personnes allergiques subissent des conséquences importantes sur leur qualité de vie. C’est le constat de Jérôme Richard et Johann Lauthier qui fondent la société Lify Air en novembre 2018 pour y remédier. La société propose un service hyperlocal conçu pour alerter sur les risques polliniques, avec des prévisions à 3 jours. Grâce à un réseau de surveillance des pollens et l’aide d’une nouvelle technologie numérique, Live Pollen offre aux usagers l’occasion d’adopter les bons comportements, mais aussi d’anticiper et de mieux gérer leurs crises d’allergies.

Un suivi en temps réel des épisodes polliniques

Il s’avère que près de 30% de la population souffre d’allergie au pollen, un chiffre en constante augmentation qui pourrait atteindre 50% d’ici à 2050. Le coût direct de ces pathologies est estimé à 16 milliards d’euros par an.

« Pendant deux ans, nous avons développé un capteur optique innovant avec le laboratoire LPC2E (laboratoire de Physique et de Chimie de l’Environnement et de l’Espace) d’Orléans », détaille Jérôme Richard.

En sortant des capteurs, les données récoltées passent par des algorithmes. « L’intelligence artificielle fait de la discrimination entre les particules pour distinguer les pollens. » Les éléments sont ensuite envoyés dans l’application Live Pollen lancée il y a trois mois et déjà téléchargée 10 000 fois.

Une application qui se veut aussi bien préventive que pédagogique

La start-up travaille sur une seconde version de son application qui intégrera des conseils sur les procédures d’évitement mais aussi des éléments de compréhension de l’allergie ainsi qu’un historique des périodes de pollens. « Nous travaillons sur une prévention pollinique, sur les risques à venir avec une prévision à plusieurs jours en fonction des zones géographiques » explique Jérôme Richard.

La future version devrait également permettre à l’utilisateur(trice) de choisir le capteur auquel il/elle pourra être relié(e), celui à côté de sa destination par exemple, et non plus seulement le plus proche de sa position. Lify Air a sollicité les usagers de la première version pour connaître leurs premières impressions : « 60% d’entre eux se sentent mieux informés, 40% ont modifié leur comportement et/ou débuté un traitement, enfin, 25% ont constaté une baisse de leur crise » conclut M. Richard.

Julia Rodriguez

Tagged