Data pathologies

Data pathologies : l’assurance maladie met à disposition les données de santé

Santé

L’Assurance Maladie poursuit son ouverture en matière de données de santé. Depuis le 20 juin 2022, la CPAM a lancé un nouvel outil en ligne de datavisualisation des données de santé : « Data pathologies ». Ce site met à la disposition de tous les acteur(trice)s de la santé et du grand public les données sur la prise en charge des pathologies en France. Nous vous expliquons tout dans ce nouvel article.

« Data Pathologies est une mine d’informations pour l’ensemble des acteurs -ARS, offreurs de soins, associations de patients, grand public- pour comprendre ce qui se passe dans le système de santé », a plaidé Thomas Fatôme, directeur général de la Caisse nationale de l’assurance-maladie (Cnam), lors de la conférence de presse du 20 juin à Paris.

Cette « cartographie interactive des pathologies et des dépenses de santé »  à destination des acteur(trice)s de santé comme du grand public,  permet de visualiser les dépenses de santé par poste (ville, hôpital) et d’un territoire à un autre pour les 68 millions d’assuré(e)s que compte la France.

Les dépenses de santé par pathologie scrutées à la loupe

Les résultats portent sur l’année 2020 et sont fondés sur les données de 66,3 millions de personnes, représentant un montant global de dépenses de 168 milliards d’euros.

Au total, plus de 1,5 milliard de feuilles de soins ont été passées au crible par les experts de la Cnam pour rendre ces données exploitables.

Elle vient compléter « l’analyse médicalisée des dépenses de santé » publiée chaque année depuis 2012 dans le rapport « Charges et produits » de l’instance.

Elle propose des infographies par pathologie. Pour le moment 57 ont été répertoriées, avec des informations sur les profils patient(e)s (sexe, âge, comorbidités etc…), la répartition territoriale et les coûts engagés (dépense totale et moyenne, ville/hôpital), par année ou par période de cinq ans.

« L’objectif est d’améliorer la compréhension de la destination des dépenses d’assurance maladie, de l’évolution du poids des différentes pathologies et des modes de prise en charge », a souligné Thomas Fatôme.

La plateforme interactive est disponible depuis le site data.ameli.fr.

Julia Rodriguez

Tagged