entraide scolaire amicale

L’application Chill Pill vise à inciter les jeunes à s’entraider

santé mentale

Il existerait plus de 100 000 applications de santé, d’après la Haute Autorité de Santé. Chill Pill en fait partie. Son objectif ? Apporter un soutien psychologique aux jeunes filles et femmes à travers des groupes de parole. Nous vous expliquons tout dans ce nouvel article.

On a souvent l’impression que les groupes de discussion sont réservés à certains sujets spécifiques, comme les personnes touchées par le deuil ou celles qui luttent contre la dépendance. Une idée préconçue qu’Hayley Caddes espère éradiquer avec sa nouvelle application, Chill Pill. L’idée est de créer une communauté en ligne sûre et accueillante pour que les adolescentes et les jeunes femmes puissent parler de leur santé mentale et se soutenir mutuellement.

Un espace sécurisant, sans jugement

Hayley Caddes s’est inspirée de sa propre expérience avec les Alcooliques Anonymes, dont elle a fréquenté les réunions entre 16 et 22 ans, pour créer Chill Pill.
« Les AA existent depuis près de 100 ans, et sont la communauté de santé mentale la plus prospère au monde et sont gérés par des alcooliques, pour des alcooliques. Il y a beaucoup à apprendre du modèle AA » a-t-elle déclaré dans un communiqué. L’application qu’elle a conçue suit le même schéma : Les membres de Chill Pill ne doivent parler que de leurs propres expériences, ne pas se moquer, ne pas critiquer et ne pas juger. Il n’est pas non plus question de prodiguer des conseils aux autres utilisateurs de l’application.

Dans l’air du temps, Chill Pill offre à ses membres la possibilité de participer à des groupes de soutien à distance. Les participant(e)s sont anonymes et s’expriment par le biais du microphone de leur smartphone. Il est également possible de poster anonymement ses pensées et réflexions quotidiennes sur le fil d’actualité de l’application.

Une application mobile spécifiquement conçue pour les jeunes

Selon le cabinet de conseil McKinsey, 25 % des membres de la génération Z, c’est-à-dire des jeunes né(e)s entre 1997 et 2010, déclarent se sentir davantage en détresse émotionnelle deux ans après le début de la crise sanitaire. Seuls 13 % des milléniaux et des membres de la génération X sont du même avis. Chill Pill a été lancé l’été dernier pour répondre spécifiquement aux besoins de ces jeunes.

L’application mobile, disponible sur iOS, compte désormais près de 500 membres actifs. Hayley Caddes et son équipe espèrent voir ce nombre augmenter dans les mois à venir, et toucher le public francophone.

Julia Rodriguez

Tagged