La Healthtech* : mine d’or de la French tech

La Territoriale Santé

*La Health Tech renvoie aux entreprises et start-up qui innovent, dans le domaine de la santé, sur les services et produits à l’aide des nouvelles technologies. Elle est finalement synonyme d’une technologisation ou d’une numérisation de tous les soins permettant de sauver des vies, de les prolonger ou d’en améliorer la qualité. Elle prend appui sur le développement de l’intelligence artificielle, de la robotique et des technologies qui y sont liées. La Health Tech a pour objectif de révolutionner le quotidien des professionnels du secteur de la santé et de leurs patients.

800 millions d’euros d’investissement pour les biothérapies, 1,1 milliard d’euros investis en recherche et développement, 2,3 milliards d’euros en collecte de fonds…

Un dynamisme confirmé en France

Avec près de 2000 entreprises, la France possède le deuxième écosystème le plus dynamique en Europe dans le domaine des healthtech, #biotechs, biotechnologies pharmaceutiques, etc.. Petit tour d’horizon en 6 chiffres qui témoignent de la progression de la healthtech en France, avec quelques records à la clé ! 

Franck Mouthon, président de France Biotech, association qui fédère le secteur, se dit satisfait d’un « nouveau cap franchi par la healthtech française ». Il souligne « la dynamique entrepreneuriale très forte depuis plusieurs années » dans la santé, qui exerce une « très forte attractivité des talents » vers les entreprises. D’autre part, les bonnes « relations avec les pouvoirs publics » se confirment par l’investissement de 7,5 milliards d’euros que le gouvernement prévoit d’engager jusqu’à l’horizon 2025.

Les chiffres de la progression du secteur en France

  • Plus de 2 000 entreprises en activité sur le territoire. Majoritairement présentent dans en Ile-de-France, #Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne et Occitanie.
  • 2 000 recrutements prévus en 2022

Les postes, le plus souvent hautement qualifiés, portent surtout sur la #R&D* et le développement clinique. *Recherche et Développement

  •  50% de TPE : preuve de maturité

« En 2017, on dénombrait moins de 5 sociétés de 100 salarié(e)s. Aujourd’hui il en existe une vingtaine », explique Chloé Evans, responsable chez France Biotech des études sectorielles et des relations internationales. Selon elle, la filière aurait « atteint une certaine maturité » même si le secteur est composé en majorité de TPE de moins de 10 salariés.

  •  1,1 milliard d’euros investis en R&D en 2020

Les chiffres pour 2021 pour les efforts de recherche et développement des entreprises du secteur ne sont pas encore accessibles. Néanmoins, en 2020, celles-ci ont engagé des investissements de 1,1 milliard d’euros pour leurs activités de R&D, soit une augmentation de 20% par rapport aux années précédentes.

  •  2,3 milliards d’euros de fonds levés

Les entreprises du secteur ont levé un montant record de 2,3 milliards d’euros en 2021, dont 1,6 milliard d’euros en capital-risque, et le solde sur les marchés financiers. Marquant ainsi, une progression de 50% par rapport à 2020.

  •  Des financements records : 4 fois plus d’aides de l’Etat

Selon Bpifrance, une subvention de 1,2 milliard d’euros a été répartie en 2020 sur 850 projets #Healthtech en France, soit quatre fois plus que l’année précédente.

Julia Rodriguez

Tagged