Bâtiment Amazon

Amazon et ses ambitions affichées pour les marchés de la santé et des assurances

Mutualité Santé

Depuis le lancement de sa plateforme de e-commerce outre-Atlantique, Amazon n’a eu de cesse de chercher à s’agrandir en diversifiant ses services et en grignotant des parts de marché dans de nombreux autres secteurs d’activité. Grande distribution, vidéos à la demande, streaming, cloud… le géant américain essaie depuis quelques années de pénétrer l’écosystème médical et le secteur des assurances. Mais l’ascension de l’entreprise ne se fait pas sans difficultés.

Un projet de longue date de se lancer dans les assurances

En septembre dernier, le courtier britannique Superscript révèle qu’Amazon allait commencer à proposer au Royaume-Uni des assurances à destination de ses clients professionnels (PME), membres du programme Business Prime (équivalent d’Amazon Prime pour les entreprises). Ce programme de partenariat de distribution (plutôt qu’une stratégie de concurrence frontale) permet donc à ces clients professionnels de souscrire auprès de Superscript des couvertures telles que l’assurance contenu, l’assurance cyber et la responsabilité civile professionnelle. Ces polices souscrites auprès de « grands assureurs britanniques » (selon le courtier) bénéficieront d’une remise de 20% sur les tarifs actuels.

Ce type de partenariat existe déjà en France, à plus petite échelle. C’est le cas entre Cdiscount et Matmut, ou encore entre Rakuten, Assurly et Lovys. Cette nouvelle stratégie de la multinationale, orientée vers les assurances professionnelles, s’est développée à la suite de l’échec rencontré sur le marché des complémentaires santé. En-effet, malgré un projet ambitieux (créer un géant de l’assurance santé pour les employés en partenariat avec JPMorgan Chase et Berkhire Hataway), la tâche était trop grande et l’arrivée du Covid a achevé de mettre le projet en déroute.

La santé dans le viseur d’Amazon

Mais Amazon ne se décourage pas et poursuit ses efforts dans le secteur de la santé et notamment celui de la e-santé. Les outils et services de télémédecine ont connu un boom sans précédent avec la crise de la Covid-19, ce qui a mis un coup de projecteur sur le service « Amazon Care » lancé fin 2019 et réservé aux salariés d’Amazon dans l’Etat de Washington. Depuis 2021, il a été étendu à d’autres Etats américains et à d’autres entreprises clientes. Pour le moment, « Amazon Care » n’est présent que sur le continent américain, mais il pourrait faire des émules et propulser le géant américain à la place de leader dans ce domaine.

Julia Rodriguez

Tagged