Le vrai ou faux de la mammographie

Santé

Examen incontournable pour dépister le cancer du sein, la « mammo » est rarement bien perçue par les
femmes. C’est pourtant un passage obligé pour ne prendre aucun risque et traiter les tumeurs le plus tôt
possible. Que ce soit en France, dans l’Union européenne et même aux États-Unis, c’est le cancer le plus observé chez les femmes. Le cancer du sein touche en effet 54 000 personnes de plus chaque année. À l’occasion du lancement de la campagne annuelle d’Octobre rose, il est important de revenir sur le dépistage de cette pathologie grave. De nombreuses idées reçues circulent encore sur la mammographie et il est grand temps de les balayer…

Il faut attendre 50 ans pour faire une mammographie : vrai et faux

Plus une femme avance en âge, plus elle a de risques de développer un cancer du sein. On estime que 80 % des tumeurs malignes surviennent après 50 ans. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de se faire dépister une fois tous les deux ans entre 50 et 74 ans. Mais les antécédents familiaux sont des facteurs importants à prendre en compte dans le dépistage. En effet, si dans une même famille, grand-mère, mère ou soeurs ont déjà eu un cancer du sein avant la ménopause, il est primordial de consulter régulièrement son gynécologue qui pourra mettre en place un suivi particulier bien avant 50 ans. Néanmoins, il faut savoir que seuls 5 % des cancers sont liés à une prédisposition génétique.

L’autopalpation peut remplacer la mammographie : faux

L’autopalpation peut être utile en complément d’un examen médical. Mais ce geste très précis s’apprend et ne doit pas être exécuté au hasard. De plus, il ne suffit pas à détecter une éventuelle tumeur. Seules les mammographies et les échographies peuvent, à 90 %, confirmer ou infirmer la présence d’une grosseur et évaluer sa dangerosité.

Une grosseur au sein est toujours synonyme de cancer : faux

Si vous sentez une boule dans votre sein, pas de panique, elle n’est pas forcément synonyme de tumeur ! Elle peut tout à fait être bénigne, comme un kyste par exemple. Les kystes sont des grosseurs pleines de liquide très fréquentes chez les femmes.

La mammographie peut faire mal : vrai et faux

Beaucoup de femmes rechignent à réaliser une mammographie. Il est vrai que l’examen n’est pas des plus agréables puisqu’il consiste à comprimer chacun des seins entre deux plaques de verre, d’abord verticalement puis horizontalement. Cette sensation d’écrasement peut en gêner beaucoup mais elle n’est pas douloureuse pour autant. D’autant plus que l’examen dure généralement moins de dix minutes…

Plus le dépistage est précoce, plus la guérison est assurée : vrai

Oui, plus un cancer du sein est détecté tôt, plus il y a de chances de guérison ! En effet, à un stade précoce, les cellules cancéreuses n’ont pas eu le temps de coloniser d’autres organes que le sein, ce qui permet d’avoir des traitements beaucoup moins lourds et d’éviter la plupart du temps l’ablation du sein.

Il faut attendre longtemps pour avoir les résultats : faux

Contrairement à de nombreux autres examens, les premiers résultats d’une mammographie sont donnés immédiatement sous forme orale par le praticien. Les résultats définitifs sont ensuite communiqués par courrier et transmis au médecin de référence.

La mammographie est totalement gratuite : vrai

La mammographie est prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale sans avoir à faire l’avance des frais. De plus, à partir de 50 ans, chaque femme reçoit tous les deux ans un courrier de rappel pour effectuer son examen. Même pas besoin d’y penser !

M.K

Tagged