cancer du sein : facteurs de risque

Cancer du sein : quels sont les facteurs de risque ?

Prévention Santé

La survenue du cancer du sein peut-être liée à différents facteurs de risque. Ils peuvent être externes, c’est à dire liées à l’environnement et au mode de vie, mais aussi internes c’est-à-dire liés à l’individu.

Quels sont les risques ?

Les facteurs de risque principaux sont :

  • l’âge : le nombre de nouveaux cas augmente régulièrement à partir de 30 ans, près de 80 % des cancers se développent après 50 ans ;
  • le sexe : le cancer du sein est presque exclusivement féminin. Il est très rare qu’il se développe chez un homme, mais cela peut arriver ;
  • les prédispositions génétiques au cancer du sein. 20 à 30% des cancers du sein se manifestent chez des femmes ayant eu plusieurs cas dans la même famille ;
  • les antécédents personnels sont également un facteur de risque car une femme qui a eu un cancer du sein a un risque 3 à 4 fois plus élevé de développer un nouveau cancer du sein qu’une femme du même âge.

D’autres facteurs peuvent intervenir dans l’apparition d’un cancer du sein :

  • les facteurs hormonaux : règles précoces (avant 12 ans), ménopause tardive (après 50 ans), absence de grossesse ou grossesse tardive (après 30 ans), absence d’allaitement ou durée d’allaitement réduite ;
  • la prise de traitements hormonaux substitutifs de la ménopause pendant plus de 5 ans ;
  • la pilule contraceptive mais le risque est léger et disparait environ 10 ans après l’arrêt de la prise de pilule.

Comment réduire facteurs de risque ?

Il est possible d’agir sur certains des facteurs de risque pour baisser le risque de cancer du sein :

  • la consommation de tabac active et même passive est associée à une augmentation du risque de plusieurs cancers dont celui du sein ;
  • la consommation d’alcool augmenterait les taux d’œstrogènes jouant eux-mêmes un rôle important dans le développement des cellules du cancer du sein. Ainsi, l’augmentation de risque de cancer du sein est significative dès une consommation moyenne d’un verre par jour ;
  • le surpoids et l’obésité augmentent le risque pour les femmes après la ménopause, en revanche l’activité physique protège les femmes.

Cancer du sein : s’informer

meilleur hôpital pour reconstruction mammaire

Octobre Rose : le tatouage pour accompagner les femmes dans leur reconstruction

Pour conclure notre série d’articles sur le mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein Octobre Rose, nous avons voulu nous pencher sur ces tatoueurs et tatoueuses qui se spécialisent dans le recouvrement des cicatrices et le dessin de tétons artificiels à la suite des traitements.

survie cancer du sein

Octobre Rose et cancer du sein : chez les hommes aussi ça existe

Evidemment quand on pense au cancer du sein, on pense immédiatement aux femmes. Néanmoins, les hommes peuvent eux aussi être touchés (dans une moindre proportion) et il est important d’étendre la sensibilisation à l’ensemble de la population et de les inviter à ne négliger aucun symptôme.

cancer du sein homme

Octobre rose : des actions et initiatives pour sensibiliser le public

Pour cette 29e édition du mois de sensibilisation au cancer du sein, nous vous faisons un tour d’horizon des différentes activités et initiatives qui ont pour but de mettre en lumière la campagne et d’informer le plus grand nombre.

dépistage organisé du cancer du sein

Dépistage et Octobre Rose : de la mammographie à l’autopalpation

La campagne annuelle de sensibilisation au cancer du sein a débuté ce 1er octobre pour sa 29e édition

Octobre rose

Octobre Rose : pourquoi c’est important ?

Octobre Rose, c’est maintenant ! Depuis quand cette manifestation existe-t-elle ? De quoi s’agit-il ? Pourquoi en a-t-on besoin ? A l’Union Mutame, nous sommes une équipe de femmes : c’est donc avec conviction et engagement que nous tenons à vous parler de cet évènement dédié à la prévention du cancer du sein. Le cancer […]

Tagged